Comprendre une histoire simple (1)

Une faim de loup

1. Le texte

Il s’agit d’un texte très simple tant sur le plan de la structure du récit que de la langue.

a) Le récit

C’est un récit itératif – on dit aussi en randonnée – qui illustre , comme on le voit dans beaucoup de contes traditionnels, la bêtise du loup.
Un loup veut s’attaquer à des animaux plus malins que lui qui parviennent tous à le convaincre d’y renoncer.
Chaque rencontre entre le loup et un animal se déroule de la même manière et recourt toujours aux mêmes expressions ce qui facilite l’intégration du récit par un jeune enfant et l’aide à le mémoriser.

b) la langue

Le texte présente quelques animaux de la ferme dans leurs occupations et lieux habituels. Il utilise le vocabulaire adapté à chaque animal – le lapin grignote, la vache rumine… – mais la langue reste tout à fait compréhensible pour des enfants à partir de 4 ans, voire plus tôt.
C’est important puisqu’il n’y a aucune illustration ce qui exige un réel effort de concentration.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est TEXTE-208x300.jpg.

2. Les fiches

Les quatre premières fiches évaluent la compréhension du texte.
A la demande d’un lecteur, j’ajoute deux fiches de préparation à l’apprentissage de la lecture pour des élèves de GS.

a) Les fiches pour s’assurer que l’enfant a compris

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est FICHE-1-300x204.jpg.
Fiche 1. L’enfant a-t-il bien compris et mémorisé quels sont les personnages de l’histoire ?
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est FICHE-2-300x202.jpg.
Fiche 2. L’enfant a-t-il mémorisé l’ordre des épisodes? Cela dit, cet ordre est aléatoire: il n’a pas vraiment d’importance pour le récit, sauf pour le cochon qui clôt l’histoire.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est FICHE-3-205x300.jpg.
Fiche 3. L’enfant a-t-il bien écouté la totalité de l’histoire au point de retenir certains détails qui n’ont pas de réelle incidence sur le récit ?
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est FICHE-4-300x207.jpg.
Fiche 4. l’enfant a-t-il compris l’histoire et sa chute?

b) Les fiches de préparation à la lecture

Fiche 05. Reconnaissance de mots en minuscules.
Décomposition en syllabes de mots en capitales
Fiche 06. Support pour la fiche 05.

3. Comment procéder?

Les enfants ont l’habitude qu’on leur lise des albums en leur montrant les illustrations. Il faut donc les préparer à cette situation originale pour eux: une lecture où rien d’autre que le texte et l’expressivité que vous y mettrez ne les aidera à suivre l’histoire.
Il faut aussi vous préparer vous-même en lisant d’abord le texte silencieusement pour situer toutes les étapes et les redondances que vous devrez mettre en valeur pour permettre à votre auditeur de s’y repérer.

a) Avec des enfants non-lecteurs ou lecteurs débutants

Je vous suggère de dire à votre enfant, qu’il va devoir se montrer vraiment attentif parce que vous allez lui lire une histoire sans dessins et qu’après votre lecture vous lui donnerez un travail à effectuer tout seul.

b) Avec des enfants qui savent bien lire

Vous pouvez, selon la maîtrise de la lecture dont dispose votre enfant, lui donner le texte à lire. Mais, il est trop long pour un élève de CP, même en fin d’année.
En revanche, il peut convenir à un bon élève de CE1 à partir du deuxième semestre. Bien sûr, il pourrait être lu par un élève de CE2 mais l’histoire est quand même conçue pour de jeunes enfants et un gamin de plus de 8 ans la jugera « trop bébé », de même que les exercices qui suivent.

Si l’enfant lit lui-même le texte, il faudra le lui enlever quand vous lui donnerez les fiches.

Vous pouvez aussi lui lire le texte comme à un non-lecteur ; l’objectif n’est pas d’évaluer sa maîtrise de la lecture mais ce qu’il comprend et ce qu’il retient de l’écoute d’une histoire vraiment très simple pour un enfant de 6 ou 7 ans.

c) Déroulement

  1. Vous lisez le texte une fois
  2. Vous donnez à votre enfant la fiche 1
  3. Quand il a fini, vous la reprenez et lui donnez la fiche 2
  4. Vous reprenez la fiche 2 et vous lui montrez la fiche 3. Si vous le sentez en difficulté, proposez-lui de lui relire une fois le texte puis donnez-lui la fiche 3
  5. Vous récupérez la fiche 3. et lui donnez la fiche 4 sans relire le texte

ATTENTION !
Les fiches 05 et 06 utilisent les mots de l’histoire mais n’ont pas de lien avec la compréhension du texte. Ne les proposez pas à votre enfant dans la continuité.

d) La correction

Elle se fait avec l’enfant en lui relisant, à chaque erreur éventuelle, le passage concerné.
Essayez de lui faire expliquer les stratégies qu’il a utilisées pour répondre :

  • Elimine-t-il les mauvaises réponses pour trouver la bonne ou au contraire cherche-t-il d’emblée la bonne réponse?
  • Pour la fiche 3, quels détails avait-il retenus ? Par exemple, pour le lapin, la carotte ou le buisson? Pour le cochon, la boue ou le muret?

Cela vous aidera à comprendre son fonctionnement intellectuel et surtout cela l’aidera lui à en prendre conscience.

En guise de conclusion

Deux recommandations:
laissez-le travailler seul et SURTOUT
ne soyez ni déçu ni inquiet s’il s’est trompé et BIEN SUR ne le grondez pas.

Il faut vous convaincre et convaincre votre enfant que ce n’est pas grave de se tromper.

Nous avons, en France, beaucoup de chemin à parcourir dans ce sens. Les jeunes Français ont tellement peur de se tromper qu’aux évaluations de PISA, ils préfèrent souvent ne pas répondre.

Il faut donner à l’erreur son vrai statut : ce n’est pas une faute mais une étape normale dans tout apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *